Amnesty exhorte l’Iran

4 Février 2022
418 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’ONG Amnesty International a appelé (25 janvier) l’Iran a libérer une militante LGBT détenue depuis trois mois et accusée de « propagation de la corruption » et de promotion de l’homosexualité. Zahra Sedighi-Hamadan a été arrêtée le 27 octobre par des gardes révolutionnaires iraniens alors qu’elle tentait de fuir en Turquie, selon Amnesty. Après 53 jours de « disparition forcée », maintenue à l’isolement, la militante a été inculpée en janvier de « propagation de la corruption sur terre » et de « promotion de l’homosexualité », explique l’AFP. Selon Amnesty, ces inculpations font suite à sa défense des droits des personnes LGBT+ sur les réseaux sociaux et dans un documentaire de la BBC diffusé en mai 2021 et consacré aux persécutions contre les LGBT au Kurdistan irakien. « Les autorités iraniennes doivent immédiatement libérer Zahra Sedighi-Hamadani, injustement détenue depuis octobre 2021 en raison de sa réelle ou supposée orientation sexuelle et identité de genre, et sa défense publique des droits des personnes LGBT », selon le communiqué d’Amnesty.