Appartements thérapeutiques : il y a urgence !

8 Juin 2016
798 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dispositifs de maintien dans le soin pour les personnes les plus précaires ou vulnérables, encore plébiscités récemment par la ministre de la Santé, les appartements de coordination thérapeutique (ACT) restent trop peu nombreux pour répondre aux urgences sanitaires. La Fédération nationale des hébergements (FNH) pour les personnes atteintes de pathologies chroniques, collectif d’associations qui coordonne près de 1 500 ACT en France, s’inquiète de la situation. "Tous les indicateurs sont au rouge ! La Fédération constate que les demandes des personnes atteintes de pathologies chroniques et invalidantes, de surcroît en situation de précarité, et sans solution d’hébergement sont en constante évolution et les solutions notoirement insuffisantes", s’inquiète la fédération. Cette dernière indique que les possibilités d’admission dans un ACT sont ridiculement basses : 20 % en région et 3 % seulement en Ile-de-France. La FNH demande la "relance immédiate d’un plan pluriannuel de création de places d’appartements de coordination thérapeutique, en mesure d’accompagner toutes les personnes malades en situation de précarité et sans solution d’hébergement". Et demande, d’ici la fin de l’année, la création de 310 places supplémentaires au minimum.