Appel historique à l'ONU

19 Décembre 2008
951 lectures
Notez l'article : 
0
 
ballons.png

C'est au nom de l'universalité des droits de l'Homme, que 66 pays ont lancé, le 18 décembre aux Nations unies un appel historique à la dépénalisation universelle de l'homosexualité. C'est la secrétaire d'Etat française aux droits de l'Homme qui est montée au créneau pour défendre un appel qui a été lu par l'ambassadeur d'Argentine à l'ONU. Cette déclaration politique, qui n'engage que ses signataires, n'a pas un caractère contraignant mais place la question des droits des homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transgenres à l'ordre du jour de l'Assemblée de l'ONU. On compte parmi les signataires tous les pays de l'Union européenne, le Brésil, Israël, le Japon. Du côté des opposants (particulièrement actifs), on compte que les Etats arabes et le Vatican. Les Etats-Unis, la Chine et la Russie n'ont pas voulu signer l'appel. Le texte réaffirme "le principe de non-discrimination qui exige que les droits de l'homme s'appliquent de la même manière à chaque être humain, indépendamment de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre". On peut rappeler que l'homosexualité est encore interdite et donc pénalisée dans 77 pays. Elle-même passible de la peine capitale dans 7 pays (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Iran, Mauritanie, Nigeria, Soudan, Yémen).

 

Commentaires

Portrait de francky

Born to be wild Bravo pour l'appel historique du 18 décembre à l'ONU!!! j'ai mal compris le commentaire ensuite ""du coté des opposants actifs, il n'y a que les pays arabes et le Vatican"!!!! Bon, les USA, la Chine et la Russie n'ont pas voulu signer , mais ce n'est pas grave.....!Par contre , les pays arabes.....oulala!!!non seulement ils hébergent des terroristes, mais en plus ils sont homophobes!!!! J'avoue je viens d'écrire pour rien.....