Après le cancer, le combat continue !

22 Octobre 2018
1 986 lectures
Notez l'article : 
0
 

Si presque 60 % des personnes atteintes d’un cancer en guérissent, les conséquences de la maladie peuvent durer, longtemps après la fin des traitements, explique le 7e rapport de l’Observatoire sociétal des cancers, édité par la Ligue contre le cancer. Cette nouvelle édition est consacrée aux conséquences du cancer et au vécu contrasté des personnes qui en ont été atteintes, même 25 ans après la fin des traitements. Si de plus en plus de personnes guérissent aujourd’hui d’un cancer (plus d’une personne sur deux), cela s’accompagne souvent de conséquences marquées, y compris de nombreuses années après la fin des traitements, note la Ligue. « Conséquences physiques, psychologiques, financières, professionnelles et même sur les projets vie, tous les aspects de la vie peuvent être affectés par le cancer qui reste l’un des événements les plus marquants d’une vie », rappelle l’institution. La nouvelle enquête présentée dans ce rapport « met en lumière les difficultés et les besoins à long terme des personnes atteintes de cancer après la fin des traitements ». Plus de la moitié des personnes interrogées estiment que la période de « l’après cancer » a provoqué de profonds bouleversements dans leur vie. Les résultats indiquent notamment que : une personne sur trois  considère que cette période est plus difficile à vivre que la période des traitements ; quatre personnes sur dix estiment qu’elles n’ont pas été assez bien préparées à la période de « l’après cancer » ; une personne sur trois a eu le sentiment d’être abandonnée à la fin des traitements. Dans son rapport, la Ligue contre le cancer formule, en conclusion, un certain nombre de recommandations pour répondre de façon personnalisée et équitable aux besoins des anciennes personnes malades bien au-delà de la fin des traitements.