Armée suisse : les soldats séropos exclus !

18 Novembre 2008
973 lectures
Notez l'article : 
0
 
exclusion.png

"Après les recrues, c'est au tour des soldats séropositifs sous traitement médical d'être exclus de l'armée". C'est ce qu'annonce (12 novembre) le site de l'Agence télégraphique suisse. Cette discrimination indigne l'Aide suisse contre le sida (ASS) qui juge "ces nouvelles dispositions (…) discriminantes et stigmatisantes. "Grâce à de nouveaux médicaments, les séropositifs sont, dans la plupart des cas, capables de servir", écrit l'Aide suisse contre le sida (ASS) dans un communiqué. Et de reprocher au Département de la défense (DDPS) de traiter ces personnes "comme des lépreux". Personne n'indique de quelle manière le statut sérologique des militaires pourrait être connu, mais l'ASS rappelle que "sans le consentement des principaux concernés, aucun test ne peut être mené." Par ailleurs, les militaires ne sont par ailleurs pas tenus de faire part du fait qu'ils sont séropositifs. L'ASS exige donc du DDPS "qu'il examine son règlement et qu'il s'attelle à trouver des solutions individuelles." Le DDPS avait, dans le passe, déjà modifié les directives relatives à l'aptitude des personnes séropositives sous traitement médicamenteux en déclarant les recrues concernées inaptes. Avec ce nouveau règlement, cette discrimination touchera également les soldats.

Commentaires

Portrait de michèle

au conseil fédéral monsieur samuel schmid:

1.pourqoi les personnes vivant avec le VIH et le sida sont-elles inaptées au service militaire?

2.pourqoi le status serologic des recruts et des soldats est-il connu?

3. de quel sorte de passe-droit ont les personnes vivant avec le VIH et le sida besoin? et pourqoi ça dépends du grade?

 le mot qui passe par le media : passe-droit ( sonderbehandlung) en allemand a une conotation toute claire depuis la deuxième guère mondiale . nous sommes alarmés par le choix de parole et le contenue du message.

michèle meyer LHIVE