ARV et atteintes neurologiques

16 Février 2009
480 lectures
Notez l'article : 
0
 
croi2009_v.jpg

Même si les traitements antiretroviraux (ARV) réduisent efficacement le taux de virus VIH et diminuent sa multiplication dans le sang et dans le compartiment neurologique, leurs effets propres à long terme sur le système nerveux demeurent peu connus. En évaluant les capacités neuropsychiques de plus de 1500 personnes séropositives aux Etats Unis, une étude a montré que le traitement antirétroviral réduisait le nombre de troubles neuropsychiques, qui sont plus fréquents en cas de maladie plus sévère (Stade Sida) ou de taux de CD4 bas. Les chercheurs soulignent la nécessité de faire des études supplémentaires afin de confirmer le rôle protecteur d’un traitement antiretroviral démarré tôt.