ARV pour tous en Côte d’Ivoire

25 Février 2017
483 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Conseil national de lutte contre le sida de la Côte d’Ivoire s’est réuni le 16 février dernier en présence du Premier ministre (Amadou Gon Coulibaly), du vice-président de Côte d’Ivoire (Daniel Kablan Duncan) et du directeur exécutif de l’Onusida (Michel Sidibé). A cette occasion, Michel Sidibé a demandé à la Côte d’Ivoire d’adopter et de défendre un plan de rattrapage pour l’Afrique occidentale et centrale afin de soutenir les efforts d’élargissement de l’accès aux services de prévention, de dépistage et de traitement du VIH. Au cours de la réunion, la ministre de la Santé, Raymonde Goudou Coffie, a présenté le plan stratégique national 2016-2020 de la Côte d’Ivoire. Côté stratégie 90-90-90, le pays avance les chiffres suivants : 70 % des personnes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire connaissent leur état sérologique vis-à-vis du VIH, 44 % de ces personnes ont accès au traitement antirétroviral et 36 % des personnes ayant accès au traitement ont une charge virale indétectable. Raymonde Goudou Coffie a annoncé que la Côte d’Ivoire proposait désormais un accès immédiat au traitement à toute personne diagnostiquée séropositive au VIH. "Ce qui devrait stimuler les progrès vers l’accomplissement des objectifs 90-90-90", indique un communiqué de l’Onisida. Autre annonce de la ministre de la Santé : 80 % des femmes enceintes vivant avec le VIH ont désormais accès au traitement en Côte d’Ivoire.