Asile : Le Roux tacle la proposition de Fillon

16 Janvier 2017
2 911 lectures
Notez l'article : 
5
 

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a vivement critiqué le 12 janvier dernier la proposition de François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, de placer en rétention des demandeurs d'asile, y voyant l'application d'une "loi des suspects". "Il y a au fond deux philosophies différentes, deux façons de concevoir l'asile", a jugé le ministre. "D'un côté, ceux pour qui l'asile est un droit et un devoir", en tant que "symbole de ce que nous sommes : une République fière de ses principes universels." "Et puis, il y a ceux qui considèrent que l'asile est un mal, une ruse ou un fardeau, ou peut-être un luxe. Ceux qui oublient que personne ne s'exile par plaisir et qui, au nom de cette conception, entendent appliquer aux demandeurs d'asile une véritable loi des suspects, au mépris de nos engagements internationaux, de la République, au mépris même de notre histoire et de notre identité", a-t-il ajouté. Lors d’un meeting à Nice consacré aux questions d’immigration, François Fillon a proposé de placer les demandeurs d'asile "en rétention administrative pendant l'examen de leur demande", pour une durée maximale qui sera portée "de 45 à 180 jours". En cas de rejet définitif, les demandeurs devraient "impérativement être éloignés du territoire", selon ses propositions.