Asile : premières données de l’Ofpra

4 Février 2020
1 927 lectures
Notez l'article : 
0
 

Pour l’ensemble de l’année 2019, environ 132 700 demandes d’asile ont été introduites à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) soit une hausse de plus de 7 % par rapport à 2018, indique un communiqué de l’Office (21 janvier). Cette évolution, moins marquée que la hausse précédente qui avoisinait les 23 %, apparaît placer la France dans la moyenne européenne, constate l’Ofpra. Les principaux pays de provenance des demandeurs-ses d’asile demeurent l’Afghanistan (10 014 premières demandes, mineurs accompagnants inclus), l’Albanie (8 023), la Géorgie (7 754) et la Guinée (6 651). Suit le Bangladesh (5 810, soit +48 % par rapport à l’année précédente). La situation outre-mer a été marquée par une nette hausse de la demande d’asile dans les départements français d’Amérique (+98 % d’évolution entre 2018 et 2019, principalement Guadeloupe et Martinique) et Mayotte (+152 %). En 2019, l’Ofpra a pris près de 120 800 décisions (95 500 hors mineurs accompagnants). En ce qui concerne les décisions prises en 2019, le délai moyen de traitement est resté maîtrisé, à 161 jours, contre 150 jours en 2018. Le délai médian (délai dans lequel est traitée la moitié des demandes), quant à lui, se réduit à 110 jours, contre 112 jours l’année précédente, détaille le communiqué. Le taux de protection de l’Ofpra s’établit à environ 24 %, contre 26,6 % en 2018, cette « baisse s’expliquant notamment par la part accrue des décisions concernant des ressortissants de pays d’origine sûrs dont les demandes ont, conformément à la loi, fait l’objet d’un traitement accéléré », note l’institution. Plus de 46 200 personnes (environ 36 500 hors mineurs accompagnants) ont été placées sous la protection juridique et administrative de l’Ofpra aux titres du statut de réfugié et de la protection subsidiaire.
Les données mentionnées dans ce communiqué sont des « données provisoires », elles seront consolidées dans le cadre du rapport annuel de l’Ofpra au cours du premier semestre 2020, indique l’Ofpra.