Asile : un projet hors Europe ?

5 Février 2023
928 lectures
Notez l'article : 
0
 

Mauvaise idée. Le Danemark suspend son projet de transférer,de sa propre initiative, ses demandeurs-ses d’asile hors d’Europe, possiblement au Rwanda (comme le fait déjà la Grande-Bretagne), afin de tenter de trouver une solution commune avec l’Union européenne pour organiser ce transfert, a annoncé (25 janvier) le ministre des Migrations et de l’Intégration. Porté par le gouvernement social-démocrate sortant, le projet prévoyait de délocaliser les centres d’accueil en dehors de l’Union européenne. Une loi, adoptée en juin 2021, prévoyait que les demandeurs-ses d’asile seraient envoyés-es dans un centre dans un pays (hors UE) pendant le traitement de leur dossier, où ils-elles pourraient rester même une fois le statut de réfugié-e obtenu. Des discussions étaient en cours avec le Rwanda. « C’est un nouveau gouvernement. Nous maintenons l’ambition, mais nous avons un processus différent », a récemment expliqué ministre des Migrations et de l’Intégration, Kaare Dybvad, cité par l’AFP. Le programme du gouvernement (centre gauche-centre droit) envisage l’établissement d’un centre d’accueil en dehors de l’Europe « en coopération avec l’UE ou un certain nombre d’autres pays ». « Si l’approche plus large a également du sens pour nous, c’est précisément parce qu’il y a du mouvement au sein de nombreux pays européens », a expliqué Kaare Dybvad.  « Nombreux sont ceux qui commencent à pousser pour obtenir une politique d’asile plus stricte en Europe », a-t-il dit. Au Danemark, l’influence de l’extrême droite depuis plus de 20 ans a durci la ligne en matière d’immigration et le pays devient source d’inspiration pour d’autres.