Assemblée et groupes d’études

12 Janvier 2023
860 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

Il existe environ 80 « groupes d’études » à l’Assemblée nationale sur des sujets très variés, dont certains concernent directement la santé. C’est le cas de celui sur VIH et sida, ou encore de ceux sur le cancer, la santé mentale, la maladie d’Alzheimer, les maladies rares, etc. Certains groupes d’études sont dévolus aux questions d’organisation du système de santé comme celui qui traite des déserts médicaux et de l’accès aux soins, de la fin de vie, ou encore du handicap et de l’inclusion. Des groupes ont aussi été constitués sur la « prostitution » (c’est le terme utilisé par l’Assemblée nationale), le cannabis, les conditions d’accueil des migrants-es et des mineurs-es non accompagnés-es, les discriminations et LGBTQI-phobies, la pauvreté, précarité, non-recours aux droits et sans-abri ou encore les prisons et les conditions carcérales. Le 7 décembre dernier, le Bureau des groupes d’études, présidé par le député RN Sébastien Chenu, a « agréé la liste des groupes d’études pour la XVIe législature et réparti les présidences ou co-présidences entre les groupes politiques ». Le groupe d’études sur VIH et sida sera présidé par le parti Renaissance (majorité présidentielle). L’extrême-droite avait un temps eu des visées sur cette présidence ce qui avait suscité craintes et une vive émotion, avant de renoncer. Alors qui préside quoi ? La liste des titulaires n’est pas encore accessible, mais on sait déjà quelles formations politiques sont à la tête de ces groupes d’études. Le Rassemblement national (extrême-droite) va présider ou co-présider les groupes sur le cancer, les déserts médicaux et l’accès aux soins, la « prostitution » et le groupe Prisons et carcérales (coprésidé avec le groupe LIOT/Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires). La France Insoumise va présider ou co-présider les groupes Cannabis, Discriminations et LGBTQI-phobies ou encore Réseaux sociaux. Par ailleurs, le groupe Conditions d’accueil des migrants et des mineurs non accompagnés sera présidé par le groupe GDR (Gauche démocrate et républicaine/NUPES) ; le groupe déserts médicaux et accès aux soins sera co-présidé par le groupe HOR (Horizons et apparentés). Enfin, le groupe Discriminations et LGBTQI-phobies sera coprésidé par le groupe Écologiste. Par ailleurs, le Bureau a souhaité que chaque groupe d’études publie, sur le site internet de l’Assemblée, un compte rendu succinct de ses travaux et établisse, chaque année, un bilan de ses activités.