Assurance médocs : fronde au Québec

26 Juin 2009
892 lectures
Notez l'article : 
0
 
colere_v.jpg

Une nouvelle augmentation des cotisations à l'assurance médicaments est annoncée au Québec. Elle devrait entrer en vigueur le 1er juillet. Cette nouvelle agace l'Union des consommateurs, l'Association québécoise pour la défense des droits des personnes retraitées et pré-retraitées et la COCQ-SIDA qui unissent leurs voix pour demander un régime public universel d'assurance médicaments au Québec. Comme l'explique le site CNW Telbec, les organismes dénoncent le fait que le régime hybride actuel (mélange de public/privé) contribue à "la croissance incontrôlée des coûts de la santé sans pour autant assurer à la population québécoise un accès raisonnable et équitable aux médicaments". La COCQ-SIDA souligne que "le coût élevé des médicaments peut remettre en question l'intégration ou le maintien au travail de personnes dont l'état de santé requiert la prise de plusieurs médicaments. Ces personnes doivent souvent décider entre payer de leur poche, réclamer illégalement leur remboursement (…) ou mettre en péril leur emploi ou la couverture d'assurances collectives de leurs collègues à cause de l'augmentation des primes."

 

Commentaires

Portrait de rudy84

Alors que notre gouvernement s'entête à livrer notre régime de santé public au privé, en nous expliquant les bienfaits de ce "transfert de charge", nos cotisations ou salaires différés fondés sur la solidarité nationale ( sécurité sociale de 1945), le Québec réclame un régime public universel! Il nous appartient donc de défendre plus que jamais notre régime de sécurité social, et ne pas accepter de livrer les remboursements ALD aux mutuelles d'intérêts privés!