Au Portugal, dépenser moins pour vivre moins ?

31 Octobre 2012
5 604 lectures
Notez l'article : 
0
 
Billets_volants.png

Le Conseil national d'éthique portugais suggère de rationner l'accès aux soins pour le traitement de certaines maladies. Une position qui provoque un tollé, nous apprend Courrier International (8 octobre) qui publie notamment une tribune d’un scientifique portugais, José Luís Nunes Martins, sur cette dérive. "Le Conseil national d'éthique pour les sciences de la vie (….) affirme dans un rapport (…) que l'Etat portugais peut et doit rationner l'accès aux médicaments les plus chers pour le traitement des cancers, du sida et de la polyarthrite rhumatoïde, explique José Luís Nunes Martins. Le médecin, nous raconte l’auteur, avance que cette préconisation aurait pour objectif "une lutte contre le gaspillage et l'inefficacité, qui est considérable en matière de santé". Le Conseil national pousse son raisonnement très loin puisqu’il va jusqu’à dire "que dépenser 50 000 euros pour survivre deux mois de plus ne peut se justifier". José Luís Nunes Martins avance lui qu’une "vie n'a pas de prix. Ni une quelconque portion de celle-ci". "Comment un homme, médecin, peut-il arriver à la conclusion qu'il existe un montant raisonnable pour un mois de vie en plus ?", interroge le scientifique. Et le scientifique de frapper fort dans la fin de sa tribune : "Ceux qui contribuent, avec leur savoir sur l'éthique et la vie, à l'application de telles mesures politiquement inhumaines se fourvoient. Et ce dans un pays qui peut avoir peu d'argent mais qui n'en a pas moins beaucoup de valeurs. Malgré ceux de nos concitoyens prêts à échanger des vies contre de l'argent".

 

Commentaires

Portrait de fioredelmiosegreto

sur l'autel de l'argent. On sort complètement ici de la civilisation pour retourner a la sélection naturelle de Darwin. Et encore heureux que ce soit le comité d'éthique d'un pays a 95% de catholiques qui s'exprime ! D'autres auraient pu proposer l'euthanasie active de tous les malades. A quand chez nous ?
Portrait de patoche

Quand un organisme qui se nomme Conseil national d'éthique va jusqu'à dire "que dépenser 50 000 euros pour survivre deux mois de plus ne peut se justifier", on est en droit de se demander justement où se situe leur éthique... Visiblement, l'éthique de l'argent est antinomique à celle de la vie...

J'aimerais savoir qui compose ce fameux Conseil national d'éthique, si l'un d'entre eux ou un de leurs proches étaient touchés par la maladie, je ne suis pas sûr que leur raisonnement ne s'en trouverait pas modifié... On atteint vraiment le summum de l’inhumanité...

Même si mon éthique personnelle est plutôt en faveur de l'euthanasie, leur raisonnement n'est justifié que par un souci d'économie d'argent, et non par un souci d'économie de souffrance dont le choix ne doit appartenir qu'au seul malade ou éventuellement à ses proches dans le cas où il n'a plus la capacité à en décider.

Je me prends parfois à rêver de l'effondrement pur et simple de notre système, même si beaucoup devront en pâtir, s'il faut en passer par là pour enfin passer à autre chose, pourquoi pas...

Portrait de romainparis

ces improductifs. Improductifs furent-ils nommés en 1936... Je ne développe pas, ceux et celles qui connaissent l'Histoire devineront ma référence, qui a lieu d'être face à de tels propos. Plutôt que s'en prendre aux responsables de la situation économique*, ils cherchent des boucs émissaires. Oui, le monstre doit mourir. L'Humanité a survécu à la chute des empires, pourquoi ne survivrait-elle pas cette fois-ci ? De quoi a besoin un Humain pour survivre ? Manger, boire, respirer, dormir au chaud. Darwin a théorisé que celui qui survivait n'était pas le plus fort, mais celui qui s'adaptait. *Nous ne sommes pas en crise, les crises sont le nouveau système.
Portrait de patoche

Et que ce n'est pas sans rappeler certaines pages sombres et bien peu glorieuses de l'Histoire du Monde...

C'est étrange que cette info n'ait pas fait plus de bruit, je viens de retrouver l'article de Courrier International, ça date quand même du 8 octobre...

http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/08/au-portugal-depe...

Portrait de NathanaëlSero

Alexis Carrel sortait un livre "l'homme cet inconnu" qui fut un succès mondiale et qui pourtant parlait de chose assez horrible dedans comme l'eugénisme, l'euthanasie "forcé" et j'en passe.

La phrase sur les 50 000 euros dépensé pour vivre 2 mois me parait bien haineuse dans la bouche de ce sale type.

Nathanaël.

Portrait de lounaa

Encore un pour qui nous sommes plus des humains ... On devrait le mordre :)))
Portrait de erni

Conseil national d'éthique= Conseil national préhistorique
Portrait de erni

si je comprend bien Hitler avait tout comprit solution finale.
Portrait de NathanaëlSero

Lol, si tout le monde faisait ça "petite solution finale" à la question juive, VIH, arabe, roms, malade mentaux, chinois, Tsigane, homo, drogué etc etc

Il resterait plus grand monde sur terre lol

Nathanaël.

Portrait de lounaa

la fin de leur monde ...