Auto-tests : la légalisation en Grande-Bretagne

17 Octobre 2011
984 lectures
Notez l'article : 
0
 
auto_test_Vikia_sida.jpg

ONG britannique de lutte contre le sida, le Terrence Higgins Trust demande aux autorités de santé de Grande-Bretagne de légaliser les tests de dépistage du VIH à domicile. La fondation avance que cette mise à disposition, rendue possible par la loi, permettrait de généraliser les dépistages. Pour étayer sa demande, l’ONG a fait réaliser un sondage : 63% des sondés (490 personnes) utiliseraient les kits s'ils étaient légaux. Ce sont les gays qui seraient le plus intéressés par ce nouveau dispositif s’il était rendu légal. Un chiffre important lorsqu'on sait qu'environ un quart des personnes séropositives en Grande-Bretagne l’ignore. Ces kits de dépistage "à la maison" existent déjà. Ils sont uniquement vendus sur Internet et ne font, de fait, l’objet d’aucune régulation. Du coup, leur qualité et la fiabilité des résultats posent question. Le Terrence Higgins Trust avance qu’une loi permettrait d’élargir l’offre de dépistage, de mieux l’encadrer et de mieux s’assurer de la performance des "auto-tests".