Automédication : ça joue petits bras en France

19 Juin 2012
1 379 lectures
Notez l'article : 
0
 
Medicaments-ffbf5.jpg

Les ventes de médicaments sans ordonnance (l’automédication donc) ont progressé de 1,9 % en valeur en 2011, alors que les produits prescrits reculaient de plus de 1 %, indique "Le Figaro économie" (6 juin 2012), mais les laboratoires visent plus. L'automédication ne représente "que 6,4 % du marché des médicaments en France, contre 10,4 % en moyenne en Europe, et 18,1 % pour la Grande-Bretagne, et même 26 % pour la Pologne", a souligné le président de l'Afipa l'association des fabricants de médicaments en vente libre. Evidemment, cette association défend un élargissement de la gamme des traitements vendus sans ordonnance. Elle avance surtout que cela ferait faire des économies à la collectivité (sous entendu la Sécurité sociale). Evidemment, il n’y aurait pas les frais engendrés par les consultations… Reste que cela ferait augmenter les restes à charge puisque les personnes seraient certes plus autonomes, mais pas remboursées notamment parce que les complémentaires Santé ne les remboursent quasiment pas. Par ailleurs, les spécialistes savent que les médicaments déremboursés connaissent des hausses parfois fortes de leurs prix, ce qui assure une meilleure marge pour les laboratoires.