Avertir son partenaire : un site est lancé en Belgique

4 Décembre 2017
3 915 lectures
Notez l'article : 
0
 

Informer ses partenaires sexuels que l’on a contracté une infection sexuellement transmissible (IST) n'est pas quelque chose de facile à dire. Cependant, il est crucial que ses partenaires soient avertis afin d’arrêter la propagation de ces infections et que les personnes ayant encouru un risque se fassent dépister dans le cadre de la prévention, explique un communiqué (29 novembre) de l'Institut de médecine tropicale (IMT) à Anvers (Belgique) et de Sensoa (centre flamand d'expertise sur la santé sexuelle). "Pour abaisser le seuil, on peut dès à présent, avec l’aide de son médecin, avertir ses partenaires sexuels de façon anonyme via le site partneralert", explique l’Institut belge. "Personne n’est content de contracter une IST, mais une fois qu’on l’a contractée, la personne ne veut évidemment pas infecter quelqu’un d’autre. Traiter une IST et informer ses partenaires sexuels sont importants pour éviter la transmission de nouvelles infections. Nous savons par l’expérience acquise dans notre policlinique que le dire face à face n’est pas toujours facile. Grâce à Partneralert, vous pouvez informer vos partenaires sexuels dans l’anonymat et aider, vous aussi, à limiter la propagation des IST", explique le sexologue Tom Platteau de l’IMT. Dans un premier temps, la notification anonyme des partenaires pour le VIH et les IST se feront exclusivement via les centres de référence sida. Si ce nouvel outil est en mesure de répondre effectivement à un besoin important, d'autres professionnels de la santé pourront également s'y joindre. Les personnes diagnostiquées avec une IST recevront un code avec lequel elles pourront informer leurs partenaires sexuels via le site partneralert.be. Aucune donnée qui peut révéler l'identité de l'expéditeur ou le destinataire est conservée, détaille le communiqué.