Baisse du VIH

5 Juin 2023
4 199 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les données publiées le 23 mai par les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC) font état d'une baisse significative des nouvelles infections par le VIH aux États-Unis, mais suggèrent que l'impact des efforts de prévention a été beaucoup moins important pour les populations noire et latino. Entre 2017 et 2021, avec l’effet combiné du dépistage répété, du Tasp et de la Prep, les nouveaux cas de séropositivité au VIH ont chuté de 12 % passant d'environ 36 500 infections en 2017 à 32 100 en 2021. Cette baisse est encore plus significative chez les hommes gays et bisexuels, âgés de 13 à 24 ans, avec moins 34 % en quatre ans. Toutefois, en fonction de l’appartenance ethnique, les CDC ont constaté que « les nouvelles infections avaient diminué de 27 % et de 36 %, respectivement, chez les Noirs et les Latinos, contre 45 % chez les Blancs ». De même, en 2021, environ un tiers des personnes qui étaient considérées comme éligibles à la Prep la prenaient, mais les CDC ont noté que ce nombre inclut « relativement peu de Noirs ou d'Hispaniques/Latinos ». « Des facteurs de longue date, tels que les inégalités systémiques, la marginalisation sociale et économique et la ségrégation résidentielle continuent de faire obstacle à un traitement et à une prévention du VIH hautement efficaces et aux personnes qui pourraient en bénéficier », a souligné Rochelle Walensky, la directrice des CDC. « Au moins trois personnes aux États-Unis contractent le VIH toutes les heures, alors que nous disposons d'outils de prévention et de traitement plus efficaces que jamais », a déclaré Robyn Neblett Fanfair, directrice de la division de la prévention du VIH des CDC. Ce rapport donne également de nouvelles données épidémiologiques sur le VIH aux États-Unis. En 2021, 1,2 million de personnes étaient séropositives aux États-Unis et 87 % d'entre elles avaient reçu un diagnostic. Cela signifie qu'une personne séropositive sur huit dans le pays ne sait pas qu'elle vit avec le VIH. Environ deux tiers des nouvelles infections par le VIH en 2021 concernaient des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Par tranche d'âge, la plupart (9 100) des nouveaux cas concernent les 25-34 ans, suivis des 13-24 ans (4 900) et des 35-44 ans (4 000). Plus de la moitié (52 %) des nouvelles infections à VIH en 2021 sont survenues dans le sud des États-Unis. Enfin, deux millions de personnes pourraient bénéficier de la Prep. La majorité d'entre elles sont des Noirs-es (468 540) ou des Hispaniques/Latinos (312 820). Cependant, en 2021, les estimations suggèrent que moins d'un quart des Noirs-es ou des Hispaniques/Latinos qui pourraient en bénéficier se sont vu prescrire une Prep, alors que plus de trois quarts des Blancs-hes qui pourraient en bénéficier ont obtenu une ordonnance.