Bénin : les personnes vivant avec le VIH plaident pour la santé

23 Décembre 2012
909 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les personnes vivant avec le VIH/sida du Bénin ont demandé, lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida, au gouvernement béninois de consacrer désormais 15 % du budget général de l'Etat à la santé, ce qui est recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), indique l’agence de presse chinoise Xinhua. "Notre pays, le Bénin ne peut parvenir à zéro nouvelle infection, zéro décès lié au sida et zéro discrimination à l'horizon 2015, sans consacrer 15 % de son budget général à la santé", a déclaré Denis d'Oliveira, responsable de l'Association des personnes vivant avec le VIH/sida au Bénin. Le président du Bénin, Boni Yayi, a affirmé la volonté de son gouvernement à ne ménager aucun effort pour la mobilisation des ressources nécessaires et surtout à l'allocation budgétaire suffisante et adaptée. "Mon gouvernement veillera à ce que les structures nationales, les partenaires au développement tant bilatéraux que multilatéraux contribuent à la mobilisation des ressources financières nécessaires pour la prise en charge du traitement de toutes les personnes infectées par le VIH/sida au Bénin", a-t-il promis. Au Bénin, a-t-il souligné, sur un effectif total de 60 000 personnes infectées par le VIH/sida, seules 30 000 ont besoin (pour le moment) de traitement. "Sur les 30 000 personnes vivant avec le VIH/Sida, ayant besoin de traitement, au moins 23 000 bénéficient actuellement de traitement, soit huit personnes vivant avec le VIH/sida sur dix ont accès au traitement", indique le gouvernement. Au Bénin, la prévalence du VIH est de 2 %.