Bettel dénonce la loi homophobe

26 Avril 2023
833 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a dénoncé (19 avril) une loi hongroise controversée, appelant à « respecter » les droits des personnes LGBT+ lors d’une allocution au Parlement européen. « Si quelqu’un dans cette assemblée pense qu’on devient homosexuel parce qu’on a regardé la télé, (...) écouté une chanson (...) il n’a rien compris », a déclaré Xavier Bettel devant les eurodéputés-es. « Le plus dur pour un homosexuel, c’est de s’accepter soi-même », a aussi déclaré le Luxembourgeois. Cette prise de parole a d’autant plus de poids que le Premier ministre est ouvertement gay et très engagé dans la défense des droits des LGBT+. La Hongrie a adopté en juin 2021 une loi interdisant « la représentation ou la promotion » de l’homosexualité et du changement de sexe auprès des mineurs-es. « On ne demande pas de pitié, on ne demande pas de solidarité, on ne demande pas de la compassion, on demande juste du respect », a martelé Xavier Bettel dans une adresse au Premier ministre Viktor Orban. « J’ai honte que certains collègues veuillent gagner des voix sur le dos de minorités, ça a déjà commencé comme ça dans notre histoire », a-t-il mis en garde. La loi hongroise avait été dénoncée à son adoption par plusieurs dirigeants-es européens-nes et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen l’avait qualifiée de « honte ». L’exécutif européen a ouvert une procédure d’infraction contre Budapest, puis saisi la Cour de justice de l’UE en décembre 2022. Quinze pays de l’UE, dont le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la France et l’Allemagne, se sont associés à ce recours de la Commission, qui est également soutenu par le Parlement européen. La Commission estime que cette loi viole notamment l’article 2 du Traité sur l’UE — portant en particulier sur le respect des droits humains et la non-discrimination — et la Charte des droits fondamentaux de l’UE.