Beyrouth : Mémoires en trans

29 Septembre 2010
3 993 lectures
Notez l'article : 
0
 
randa_v.jpg

Le titre est explicite : "Mémoires de Randa la trans" et sa parution est une première dans le monde arabe. Ce récit, que la critique présente comme "honnête" et "choquant", tant il bouscule le système patriarcal, la société et la religion, raconte le parcours de Randa, transsexuelle, dans son Algérie natale. Co-écrit avec un journaliste libanais, Hazem Saghieh, le livre publié en langue arabe, dépeint la vie de Randa (de son enfance de garçon jusqu'à son choix de devenir femme et ses conséquences) avec une "liberté troublante". "J'avais le choix, je le savais (…) Je pouvais soit me suicider, soit entamer un traitement hormonal et vivre comme une femme, au risque d'être tuée par quelqu'un d'autre", raconte, à l'AFP, Randa. "J'ai reçu des "messages" de groupes islamistes pendant un certain temps et la sûreté générale en Algérie avait un dossier sur mon cas", explique t-elle. "En avril dernier, on m'a donné un ultimatum : "Pars ou tu mourras"". Aujourd'hui, elle vit à Beyrouth où son livre a d'ailleurs été publié. Randa ne milite pas seulement par son livre. Elle est depuis son installation dans la capitale libanaise adhérente de Helem, une association qui défend les droits des personnes LGBT au Liban et plus largement dans le monde arabe.
Plus d'infos sur Helem (en anglais) sur http://www.helem.net/