Brunei renonce provisoirement à la peine de mort

12 Mai 2019
432 lectures
Notez l'article : 
0
 

Changement de pied ! La nouvelle avait provoqué un flot de réactions négatives dans le monde entier. Le sultan de Brunei a indiqué (5 mai) que le moratoire sur la peine capitale qu’il instaurait, s'appliquerait aussi pour les condamnations à mort par lapidation en cas d'homosexualité et d'adultère. Il y a quelques semaines, le même sultan avait décidé d’appliquer strictement la charia dans son pays, suscitant l'indignation internationale. C'est la première fois que le sultan Hassanal Bolkiah s'exprime publiquement sur la nouvelle législation d'inspiration islamique depuis son entrée en vigueur en avril dernier, indique l’AFP. Le sultan, l'une des plus grandes fortunes du monde, avait annoncé dès 2013 l'application progressive de la charia. Le nouveau code pénal du pays prévoit, entre autres, l'amputation d'une main ou d'un pied pour les voleurs. Dans un discours télévisé avant le début du ramadan (qui a démarré le 6 mai), le sultan expliquait : « Je suis conscient qu'il y a beaucoup de questions et de mauvaises perceptions à propos de la mise en place » du nouveau Code pénal. « Il ne devrait y avoir aucune inquiétude concernant la charia, car elle est pleine de la miséricorde et des bénédictions d'Allah », a-t-il affirmé. Le sultan a également promis que Brunei ratifierait la Convention des Nations unies contre la torture, signée par le pays il y a plusieurs années. Mais de fait, les dernières mesures envisagées (la lapidation, par exemple) sont antinomiques d’un tel traité.