Burundi : AIDES et Sidaction dénoncent

30 Avril 2009
3 854 lectures
Notez l'article : 
0
 
senegal.jpg

Sidaction et AIDES ont dénoncé l'adoption et la promulgation (le 22 avril dernier) au Burundi du nouveau code pénal qui pénalise désormais l'homosexualité. Les deux structures qui ont des partenariats avec des associations de lutte contre le sida au Burundi et qui sont investies dans la lutte contre le VIH/sida dans ce pays depuis 1997 estiment qu'il s'agit d'un "recul des droits humains". "Comme dans la très grande majorité des pays du continent africain, les homosexuels burundais font l'objet d'une très grande stigmatisation, ce qui les rend plus difficile à atteindre pour la prévention du sida et pour l'accès au dépistage et aux soins", rappellent les associations. "Il y a aujourd'hui une véritable urgence de santé publique à mieux lutter contre l'épidémie de sida en direction des hommes ayant des rapports homosexuels", expliquent les deux associations. En Afrique, il est estimé que les hommes ayant des rapports homosexuels sont 4 à 20 fois plus touchés par l'épidémie de sida que la population générale. "Nul doute qu'une telle loi va considérablement compliquer le travail des associations et des groupes impliqués auprès de ces personnes", dénoncent AIDES et Sidaction.

 

Plus d'infos sur : www.aides.org
Plus d'infos sur http://www.sidaction.org/