Cameroun : nouvelle condamnation pour homosexualité

25 Juillet 2013
565 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans un communiqué (9 juillet), l’association Alternatives Cameroun dénonce une nouvelle condamnation pour homosexualité : Benoit K. a écopé d’une peine de 5 ans de prison avec sursis et d’une amende de 140 000 FCFA (280 euros) au Tribunal de Première Instance de Kribi au Cameroun. "Lundi 13 mai 2013, Benoit K. âgé de 27 ans et hôtelier dans un établissement de la ville de Kribi a été victime d’un guet apens monté par la famille d’un jeune homme de 21 ans qui l’a accusé d’avoir "enrôlé" leur fils dans l’homosexualité. Torturé et tabassé par la famille de ce dernier, Benoit K. a été conduit au Commissariat de Kribi ou il a été incarcéré pour homosexualité. Après quatorze jours de garde à vue, il est enfin conduit devant le procureur qui accepte de lui accorder une mise en liberté provisoire contre signature d’un garant. Le 25 Juin dernier, suite à l’absence de son avocat son affaire est renvoyée au 9 juillet. Là, le juge le condamne". Voilà, ce qui est arrivé au jeune homme aujourd’hui condamné, raconte l’association. Alternatives-Cameroun  "dénonce, une fois de plus, un verdict basé sur l’absence de flagrant délit comme l’exige l’article 347 bis du Code pénal qui pénalise l’homosexualité au Cameroun". L’association "que les Camerounais soient encore condamnés sur la base de suppositions et de dénonciations". Elle appelle enfin "le gouvernement camerounais à abroger l’article 347 bis qui pénalise les pratiques sexuelles entre personnes de même sexe au Cameroun."