Canada : augmentation des dépenses de santé

25 Juin 2017
1 666 lectures
Notez l'article : 
0
 

Fin mai, un nouveau rapport rédigé par le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) révélait, concernant le Canada, que les dépenses en médicaments d'ordonnance des régimes publics d'assurance‑médicaments avaient atteint 11,3 milliards de dollars en 2015‑2016 dans le pays, soit une augmentation de un milliard de dollars par rapport à l'année précédente. Cette augmentation est principalement attribuable à une hausse de 12 % des coûts des médicaments, note le Conseil d'examen du prix. L’organisme note que les "dépenses liées à de nouveaux médicaments plus coûteux ont considérablement excédé les économies occasionnées par la réduction des prix des médicaments génériques et par la concurrence qui se joue entre les médicaments qui ont récemment perdu la protection de leur brevet et les médicaments génériques". Alors d’où vient cette augmentation des dépenses ? Premier facteur : les coûts des médicaments (74,7 %), qui ont augmenté de près de 0,9 milliard de dollars en 2015‑2016. Le rapport indique, par exemple, que les "médicaments brevetés dépassant 10 000 $ en coûts de traitement annuels ont augmenté de 60,5 %, représentant 27,6 % des coûts des médicaments" lorsqu’ils sont "utilisés par moins de 1 % des bénéficiaires des régimes publics d'assurance-médicaments". Second facteur : l’évolution démographique et les demandes plus fortes. Enfin comme dans de nombreux pays : "La croissance des coûts liés aux médicaments des régimes publics d'assurance‑médicaments analysés est principalement attribuable à l'utilisation de nouveaux antiviraux à action directe contre l'hépatite C et d'autres médicaments onéreux. Le rapport précise ainsi que "les nouveaux traitements curatifs pour l'hépatite C ont coûté aux régimes publics d'assurance-médicaments du Canada 600,6 millions de dollars en 2015‑2016, contribuant à raison de 8,0 % à la croissance totale des coûts des médicaments (12 %). Le rapport indique, au final, que les "régimes publics d'assurance-médicaments analysés ont remboursé, en moyenne, 79,7 % des coûts d'ordonnance totaux, soit 285 millions d'ordonnances délivrées à plus de neuf millions de bénéficiaires actifs. Le reste a été payé de la poche de ces derniers ou par des sociétés d'assurance tierces.