Canada : Isentress pour les peuples premiers

15 Octobre 2008
3 303 lectures
Notez l'article : 
0
 
quoi_de_neuf.png

Isentress (raltégravir) est désormais mis à disposition des peuples premiers du Canada (les Inuits par exemple) par le Programme des services de santé non assurés (SSNA) de Santé Canada. Ce programme spécifique prend en charge les besoins en matière de santé des peuples des premières nations, des Inuits et des autochtones. Cette annonce a été bien accueillie par le Réseau canadien autochtone du sida. "Le Réseau continue d'encourager les autochtones [peuples premiers] vivant avec le VIH-sida à consulter un médecin et à s'informer sur les progrès réalisés en médecine pour traiter leur maladie", indique un de ses responsables sur le site Newswire.ca. Cet ajout à la liste de médicaments du programme des SSNA est particulièrement important, parce que la prévalence globale de l'infection par le VIH parmi les Autochtones est près de trois fois plus élevée que parmi les Canadiens non autochtones. Il est aussi le signe que les traitements de pointe sont aussi mis à disposition de l'ensemble de la population quel que soit l'endroit où elle habite. Isentress (raltégravir) a été approuvé par Santé Canada en novembre 2007, en association avec d'autres antirétroviraux dans le traitement de l'infection par le VIH chez l'adulte déjà traitée avec des médicaments anti-VIH et qui aurait développer des résistances à plusieurs antirétroviraux.