Cancer : les pays pauvres très touchés

7 Février 2008
902 lectures
Notez l'article : 
0
 
scanner.jpg

Des experts affirment que le cancer, souvent considéré comme une maladie des pays riches, fait désormais davantage de victimes dans les pays en développement où la maladie progresse plus rapidement que partout ailleurs. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le cancer est, aujourd'hui, la première cause de mortalité dans le monde (13 %), avec en 2008 plus de 12 millions de nouveaux cas et 7,6 millions de décès, dont 67 % se produisent dans les pays en développement. Toujours selon l'OMS,  c'est, dans ces pays, la deuxième cause de décès avant le sida, la tuberculose ou la malaria. Les experts expliquent le phénomène par la découverte tardive des cancers chez les personnes concernées et le manque de traitements. Pour élargir l'accès aux soins, des médecins suggèrent de "tirer les enseignements de la lutte contre le VIH et d'appliquer les mêmes méthodes". Faute d'action, on estime que le cancer tuera cinq fois plus de personnes dans les pays en développement, à l'horizon 2020, que dans les autres pays.