Cancers : efficacité de l'immunothérapie

25 Janvier 2020
664 lectures
Notez l'article : 
0
 

De petites structures autour des tumeurs jouent un rôle important dans la réponse immunitaire aux cancers et pourraient aider à prédire l'efficacité des traitements par immunothérapie. C’est ce qu’ont mis en évidence plusieurs équipes de chercheurs-ses. Les médicaments d'immunothérapie, qui cherchent à déclencher une réponse immunitaire du corps contre les cellules cancéreuses, ont bouleversé la prise en charge des cancers depuis quelques années. Mais ils ne sont souvent efficaces que chez une minorité de patients (25 % en moyenne), avec de fortes disparités d'un type de cancer à l'autre. Identifier des marqueurs prédisant la réponse à ce type de traitements est donc un enjeu primordial, notamment pour éviter d'exposer inutilement des patients-es à leur toxicité, indique l’AFP. Trois études publiées simultanément, mi-janvier, dans la revue scientifique Nature concluent que des agrégats de cellules dans l'environnement immédiat des tumeurs, appelées structures lymphoïdes tertiaires (SLT), pourraient aussi être de bons marqueurs de l'efficacité de l'immunothérapie. Dans un premier temps, ces résultats pourraient aider à choisir quels-les patients-es seront traités-es par immunothérapie, « grâce à un simple test permettant d'identifier ceux ayant des tumeurs immunologiquement riches », notent les organismes de recherche français. À terme, la recherche pourrait permettre à davantage de patients de bénéficier de l'immunothérapie.