Cancers : la baisse de la mortalité se confirme

9 Mai 2016
839 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le risque de développer un cancer au cours de la vie diminue tandis que la mortalité par cancer poursuit une tendance à la baisse en France métropolitaine, selon un bilan 2015 de l'Institut national du cancer (INCa) dont l’AFP rend compte. "Ces bonnes tendances sont globalement liées aux diagnostics précoces, dépistages inclus, et à l'amélioration de l'efficacité des traitements", indique le Dr Jérôme Viguier de l'INCa. L'institut estime le nombre de décès par cancers à 149 456 (84 041 concernent des hommes et 65 415 des femmes) en 2015 et les nouveaux cas de cancers diagnostiqués à 384 442 (210 082 chez les hommes et 173 560 chez les femmes). Ces chiffres sont issus d'un document sur l'impact de la maladie intitulé "Les cancers en France en 2015". Ce document est en ligne sur le site de l’INCa. Le taux de mortalité est en baisse, la baisse étant de 1,5 % par an chez les hommes (entre 1980 et 2012) et de 1 % par an chez les femmes. Le cancer de la prostate reste de loin le cancer le plus fréquent (53 912 cas estimés en 2011) chez les hommes devant le cancer du poumon (30 401 cas en 2015) et le cancer colorectal (23 535 cas) avance l'INCa. En 2015, le cancer du sein reste prédominant chez les femmes (54 062 nouveaux cas estimés), devant le cancer colorectal (19 531 cas) et le cancer du poumon (14 821 cas). Chez l'homme, le cancer du poumon reste de loin le cancer le plus meurtrier (20 990 décès), devant le cancer colorectal (9 337 décès) et le cancer de la prostate (8 713 décès). Chez la femme, le cancer du sein reste en tête de la mortalité par cancer, avec 11 913 décès, devant le cancer du poumon (9 565 décès) et le cancer colorectal (8 496 décès). Depuis 2000, la survie a augmenté significativement cinq ans après le diagnostic pour l'ensemble des cancers, avec des taux supérieurs à 80 %.