Cancers : moins de morts

23 Janvier 2022
769 lectures
Notez l'article : 
0
 

La mortalité liée au cancer a été réduite d'environ un tiers aux États-Unis en un peu moins de 30 ans, et la baisse s'est accélérée ces dernières années notamment grâce à des dépistages plus précoces, selon le rapport annuel de l'American Cancer Society publié le 13 janvier denrier, explique l’AFP. « Ce succès est largement dû au fait que moins de gens fument, ce qui a permis une baisse des cancers du poumon ». Ce type de cancer est celui qui provoque le plus de décès. Le taux de mortalité par cancer a été réduit de 32 % entre son pic en 1991 et 2019 (l'année la plus récente pour laquelle des données sont disponibles). C’est un net succès car cela correspond à 3,5 millions de décès évités au total, selon le rapport officiel. « Le déclin accéléré de la mortalité par cancer montre le pouvoir de la prévention, du dépistage, et des diagnostics précoces », s'est félicitée l'American Cancer Society. « Ces dernières années, davantage de personnes atteintes d'un cancer du poumon sont diagnostiquées à un stade précoce, et vivent donc plus longtemps », souligne l’organisation.  En 2004, seuls 21% des personnes diagnostiquées avec un cancer du poumon vivaient ensuite au moins trois ans, contre 31 % en 2018. Un des facteurs identifiés expliquant cette baisse est l'amélioration des traitements, plus efficaces. Le cancer reste la deuxième cause de décès aux États-Unis, après les maladies cardiovasculaires. Pour 2022, l'American Cancer Society anticipe 1,9 million de nouveaux cas de cancer, qui pourraient occasionner près de 610 000 morts.  Selon l'organisation, 42 % de ces cancers sont potentiellement évitables (en ne fumant pas, en améliorant sa nutrition ou son activité physique...).