Canicule : attention aux effets de certains médicaments

4 Juillet 2015
2 537 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a dressé une liste de médicaments pouvant interagir avec la chaleur comme celle que nous vivons actuellement. Les chaleurs excessives nécessitent de la part de l'organisme un effort d'adaptation qui peut se révéler éprouvant pour les personnes les plus fragiles. La prise de certains médicaments peut perturber ce mécanisme d'adaptation. Cette liste, sur deux pages, porte donc sur les "médicaments susceptibles d’altérer l’adaptation de l’organisme à la chaleur". Parmi les médicaments du VIH, du VHC et du VHB, trois peuvent parfois (rarement) altérer la fonction rénale :
- le ténofovir (employé dans le traitement du VIH et du VHB, utilisé en PrEP ; nom commercial : Viread, Atripla, Truvada) ;
- l'indinavir (employé dans le traitement du VIH, nom commercial : Crixivan, très peu prescrit) ;
- l'atazanavir (employé dans le traitement du VIH, nom commercial : Reyataz).
Ces médicaments sont susceptibles de modifier l'adaptation de l'organisme à la chaleur. C'est aussi le cas d'antidépresseurs (sérotoninergiques) ou d’anti-cholestérols/triglycérides (statines, fibrates), des médicaments assez utilisés par des personnes vivant avec le VIH. D'autres médicaments courants (anti-inflammatoires ou antibiotiques) peuvent aussi avoir des effets conjugués. En cas de prise de médicaments, notamment de ceux-ci, il est important de bien s'hydrater (eau) et de se protéger de la chaleur. Autrement dit, il faut boire beaucoup pour éviter la toxicité sur le rein. Dernier conseil, la plupart des médicaments supportent bien la chaleur, mais mieux vaut éviter de les laisser dans des endroits surchauffés comme la plage arrière d'une voiture.

Commentaires

Portrait de blondin

Autrement dit, je suis en danger...?! Je Prends de l'Atripla, mais aussi pour des raisons de Diabète type 2, je prends de l'Eucréas, du Permixon (prévention prostate), du Bisoprolol, de l'Irbesartan et du Kardegic à cause d'une petite faiblesse cardiaque et de la tension, et pour finir, du Chondrosulf pour de l'arthrose du genou gauche, suite à une mauvaise chute et blessure au plateau tibial en 2012. Comprenez-moi qu'il y a de quoi s'inquiéter !