Cannabis thérapeutique : vous voulez témoigner

24 Août 2009
3 990 lectures
Notez l'article : 
0
 
fumee.jpg

Pour son prochain numéro, Remaides, le magazine de AIDES, réalise un dossier sur le cannabis et plus particulièrement son usage médical.  Dans ce cadre, Remaides souhaiterait vous donner la parole. Si vous utilisez du cannabis dans un but thérapeutique, si on vous a déjà prescrit des médicaments comprenant les principes actifs du cannabis, si vous vous rendez à l'étranger pour vous en faire prescrire, si l'utilisation du cannabis ne vous a pas aidée, si au contraire elle a complètement changé votre vie… votre témoignage nous intéresse. Les témoignages garantissent l'anonymat.
Il est possible d'envoyer votre texte de témoignage ou un message sur Seronet ou de prendre contact directement avec le journal Remaides. Contact Jean-François Laforgerie au 01 41 83 46 12 et via la page contact du site

 

Commentaires

Portrait de SPIDOU

ddd
Portrait de SPIDOU

j'ai 50 ans et je suis séropositive+hépatite C depuis + de 25 ans. Fumer du cannabis m'aide à avoir un bon sommeil et je me sens plus calme et détendu, sinon j'ai recours aux neuroleptiques. Cela m'ouvre également l'appétit car avec le lourd traitement que je prends je n'ai pas trop d'appétit (avec mes 40 kilos j'aimerai bien grossir un peu). Le cannabis soulage aussi mes douleurs musculaires). J'ai aussi réussi à supprimer tous les médicaments que je prenais pour les effets secondaires de ma trie-thérapie. Autre chose, j'ai pris de l'héroine pendant 15 ans et le cannabis m'aidait à décrocher car après avoir fumer un joint il faut être cool et en général le monde des dealers de poudre est craignos. Alors je restais tranquille chez moi je fumais un joint d'herbe et je prenais des médicaments contre le manque. L'année derniere j'ai planté des pieds d'herbe car je ne veux pas entretenir le marché des dealers mais les gendarmes ont débarqué chez moi, je me demande par quel hasard car depuis + de 10 ans je suis intégrée dans mon village et j'ai de bonnes relations de voisinage, jamais d'histoire. Enfin j'ai expliqué aux gendarmes que c'était pour du cannabis thérapeutique. 10 mois après, j'ai comparu devant un adjoint au juge qui m'a dit que je dois 500 euros d'ammende et on en parle plus si je ne suis pas d'accord ce sera un jugement au tribunal. J'ai accepté car finalement je n'ai pas le choix et je préfère que mon casier judiciaire soit vierge pour trouver du travail. Je pensais pouvoir m'expliquer devant cet homme de loi, j'ai une invalidité à 80 % depuis plus de 10 ans et fumer du cannabis m'aide un peu à mieux gérer ma maladie mais il n'a pas pris mon explication en compte. Par contre distribuer des ammendes pou renflouer les caisses de l'état comme les contraventions, c'était son but SPEEDOUX