Centre d’injection supervisée : financement refusé

1 Avril 2020
237 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le gouvernement de la Saskatchewan (Canada) a refusé la demande de financement de 1,3 million de dollars faite par l'association Aids Saskatoon au sujet du site d’injection supervisée que l'organisation souhaite ouvrir en mai prochain. Le directeur général de l’organisme qui aide notamment les personnes vivant avec le VIH et l’hépatite C, Jason Mercredi, avoue avoir de la difficulté à comprendre la décision de la province, puisque les problèmes de surdoses se poursuivent à travers la province. « C’est certain [que la décision de la province] entraîne des conséquences. [Le financement demandé] aurait permis de payer les ambulanciers paramédicaux et le personnel de soutien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par année », note-t-il. Malgré ce refus de financement, Jason Mercredi compte tout de même ouvrir le centre d’injection supervisée, indique Radio-Canada. Jason Mercredi a souligné que la pandémie du nouveau coronavirus ne pourra pas freiner les nombreux cas de surdoses en Saskatchewan et que la consommation de méthamphétamine, notamment, est toujours bien présente dans les rues de Saskatoon, même si les autorités se refusent à le comprendre.