Chat : Je suis indétectable, et alors ?

29 Janvier 2013
6 080 lectures
Notez l'article : 
5
 

A l’aube (30 janvier 2013) du cinquième anniversaire du rapport Hirschel, sur la non transmission du VIH au sein d'un couple stable avec une charge virale indétectable pour le partenaire séropositif et sans IST depuis plus de 6 mois, l'avis suisse reste encore largement méconnu et même parfois par le milieu médical. Pourtant sa validité n’est plus à prouver, largement confirmée par l'étude HPTN 052 et certains couples séro-différents n’avaient pas attendu la publication de l'un ni de l'autre pour avoir des relations sexuelles non protégées sans transmettre le virus à leur partenaire. Pourtant, il aura fallu attendre presque 2 ans après la publication de l'avis suisse pour que la notion de TasP (traitement comme prévention) apparaisse et s’intègre à la palette des outils de prévention et de réduction des risques sexuels. Le TasP permet aux personnes séropositives d’être maître de leur prévention, d’avoir une meilleure observance, de ne plus avoir peur de transmettre le VIH, ce qui permet d’ouvrir la discussion autour du VIH. Et pour vous des choses ont-elles changé depuis l’annonce du professeur Hirschel ou suite à la publication de l'étude HPTN 052 ? Quelle impacte sur votre vie sexuelle ? On en discute ce soir, à partir de 21 heures, en compagnie de Roy et de Vichenzo, dans le salon thématique du chat.

Commentaires

Portrait de fofolette

je n ai pas contaminer mes partenaires,mais j ai arreter tout traitement on m a dit qu avec mes 70t4 et charge viral detectable c pas top,mais tous son negatif,tous non je parle a la longue 8a de vie commune a chaque fois..mais ne pense  tu pas,pour moi qu une femme transmet pas comme cela???.a bientot enfin d chose vrais geant ton article mais j ai peur qu il soit mal compris,l anarchie.y a des gens qui transmette et d autre pas.mince jm embrouille a plus

Portrait de vichenzo

Avant toute chose nous tenons à préciser qu’il y a un forum d’ouvert, permettant de soumettre et proposer vos idées pour les Chat à thèmes du mardi soir.


Presque tous les seronautes présents lors du Chat connaissaient les résultats du rapport Hirschel et/ou l’étude HPTN 052. Ils en ont eu connaissance essentiellement par le biais de Seronet ou d’associations, les médecins restant très « frileux » pour en parler : « les toubibs ont du mal à communiquer là dessus », « les médecins n’en parlent pas », « mon médecin ne me parle pas de ça, il me dit va bosser et oublies, en gros ». D’autres sont heureusement plus ouverts sur la question, un seronaute qui a arrêté de mettre un préservatif avec son compagnon a convenu d’un accord avec son médecin « moi j’ai dit à mon infectiologue qu’avec mon mari on ne met plus de préso, elle m’a rappelé que le risque n’est pas nul, et on a convenu que si ma CV est détectable elle me prévient immédiatement et on se protège à nouveau ».


Avoir connaissance de ses résultats est d’une importance capitale pour les personnes séropositives car ils leur permettent de changer l’image qu’ils ont d’eux même, de « reprendre confiance en soi », de « ne plus se sentir comme un danger pour mes partenaires ». Grâce à ces résultats certains seronautes arrivent davantage à parler, à leur entourage, de leur pathologie mais pour la majeure partie des seronautes présents il reste encore très difficile d’en parler ouvertement «  pour moi cela ne change rien indétectable ou pas, je ne suis pas à l’aise avec le virus sur la façon de l’aborder dans une relation », « pour parler il faut quelqu’un en face, mais tout le monde s’en fout autour de moi ».


L’ensemble des seronautes étaient d’accord pour qu’il faille « communiquer d’avantage sur ces résultats, auprès du grand public, pour faire baisser la crainte de la contamination, mais il faut aussi communiquer d’avantage sur l’importance du dépistage et sur les pratiques à risques ». Il faut aussi « donner des arguments pour expliquer pourquoi ces études ne donnent pas 100% d’efficacité », mais ils n’ont pas exprimé sur quel support la communication doit être faite.


Et pour vous, qu'est ce que ça a changé d'être indétectable ?

Faut il plus de communication sur les études Hirschel et HPTN 052 ? si oui via quels supports ?


C'est à vous...