Chemsex : accompagner les publics

11 Septembre 2023
1 195 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

Le 26 juin dernier, la MMPCR (Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques) de la direction de la Santé publique de la Ville de Paris, en partenariat avec les acteurs-rices impliqués-es sur la prévention et l’accompagnement des personnes qui pratiquent le chemsex, organisait une journée thématique autour du chemsex. Le but, développer une culture commune et favoriser la mise en réseau des professionnels-les accompagnant les chemsexeurs. La MMPCR est un service rattaché à la direction de la Santé publique de la Ville de Paris et au pôle Solidarités du département de Seine-Saint-Denis. Elle a pour objectif de mettre en œuvre la politique publique de prévention des conduites à risques des deux territoires de Paris et de Seine-Saint-Denis. Organisée en plénières, puis ateliers, cette journée avait comme thématique : « Comment accompagner les publics ? ». Elle fut l’occasion pour les acteurs-rices engagés-es de se rencontrer, d’échanger sur divers questionnements, d’améliorer les accompagnements ou représentations, et de s’inspirer d’actions innovantes et probantes. La journée a débuté par une introduction d’Anne Souyris (adjointe à la Maire de Paris chargée de la Santé publique) et Jean-Luc Roméro Michel (adjoint à la Maire de Paris, en charge des Droits humains, de l’Intégration et de la Lutte contre les discriminations). Corentin Hennebert et Joseph Wolfsohn, auteurs et metteurs en scène, anciens chemsexeurs, ont lu des extraits de la pièce « Amours chimiques ». S’en est suivie une présentation intitulée : « État des lieux et perspectives » par Marion Serot (Université Paris 1, Panthéon, Sorbonne) et Annie Velter (Santé publique France). La matinée s’est terminée par une table ronde passionnante  « Regards croisés sur le chemsex » animée par Fred Bladou, (AIDES). Parmi les participants-es se trouvaient Muriel Mehdaoui (sexothérapeute au centre médical Marmottan), le Pr Gilles Pialoux (infectiologue à l’Hôpital Tenon), le Dr Dorian Rollet (addictologue à l’Hôpital Fernand Widal), le Dr Jean-Victor Blanc (psychiatre à l’Hôpital Saint-Antoine) ainsi que Corentin Hennebert et Joseph Wolfsohn. « Avant de parler de soin, de prise en charge médicale, de prise en charge psycho sociale etc. il y a une vraie question qu’on doit se poser de manière communautaire : comment sortir les gens de cet isolement ? Un isolement que toutes les études montrent depuis maintenant vingt-cinq ans. Systématiquement les minorités de genre et la communauté LGBTQI+ ressentent un sentiment d’isolement et de solitude qui est majeur. Je n’ai pas de solution mais c’est probablement une des clés », a conclu Fred Bladou lors de cette table ronde. La journée s’est terminée par des ateliers participatifs dont un atelier intitulé « Comment amener vers le soin et le suivi ? » animé par Louve Zimmermann (médiatrice en santé au Checkpoint) et Tim Madesclaire, animateur au SPOT Beaumarchais de AIDES). Cette journée a été filmée, retrouvez toutes les vidéos sur la page YouTube de la MMPCR.