Chemsex : un site de prévention en Belgique

20 Juillet 2019
322 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Observatoire du sida et des sexualités et l’association Ex Æquo ont lancé (27 juin) le site internet chemsex.be. Cet outil vise à réduire les risques liés à la consommation de drogues dans un contexte sexuel chez les hommes ayant des relations avec d’autres hommes. Financé par la Commission communautaire française (COCOF) en charge de la Santé (dont une représentante était présente au lancement : la secrétaire d’Etat bruxelloise Cécile Jodogne, le site vise à informer les personnes usagères et les professionnels-les du secteur sur l’usage des drogues en lien avec les rapports sexuels entre hommes. Il présente les moyens de réduire les risques en fonction des produits consommés, les mélanges à éviter, les textes de loi en vigueur, les lieux et pratiques du chemsex, les moyens de porter plainte en cas d’abus de la part d’un partenaire, une bibliographie ou encore une liste des ressources existantes. « On veut que les gens acquièrent de bons réflexes en s’informant et que s’ils ne gèrent plus leur consommation, ils cherchent de l’aide », explique Stephen Barris, coordinateur à Ex Æquo, interviewé par l’agence de presse Belga. Par ailleurs, l’association coordonne un dispositif d’accompagnement pour les usagers du chemsex à Bruxelles. Elle propose notamment un accompagnement, des entretiens individuels et des groupes collectifs de parole. Le phénomène du chemsex inquiète, d’où le lancement de ce nouvel outil.