Chili : séropositifs sans le savoir

27 Octobre 2008
583 lectures
Notez l'article : 
0
 
drepaue_chili.png

Maria Soledad Barria, la ministre chilienne de la Santé est sur un siège éjectable depuis qu'une centaine de personnes ont appris qu'elles étaient séropositives depuis 4 ans sans en avoir été informées. Alors qu'elles avaient fait les tests de dépistage en 2004 à l'hôpital d'Iquique, dans le nord du Chili, plus de 100 personnes n'ont ainsi appris que la semaine dernière qu'elles étaient porteuses du virus du sida. L'hôpital se défend en affirmant qu'elles n'étaient pas venues chercher leur résultat, mais la polémique enfle avec la révélation d'histoires comme celle de Dearnney Aguilar, morte en juillet dernier à l'âge de 34 ans.Testée positive en 2004, l'hôpital n'avait pas inscrit l'information dans son dossier et malgré ses hospitalisations à répétition, personne ne s'est douté qu'elle avait le sida. Son mari est mort 2 mois plus tard, et 224 cas de personnes ignorant leur maladie ont par la suite été révélés dans d'autres hôpitaux du pays. Accusant la ministre de ne pas avoir pris les mesures nécessaires, une partie de la classe politique chilienne réclame désormais la tête de Maria Soledad Barria, une proche de la présidente Michelle Bachelet dont la côte de popularité était déjà en baisse dans les sondages.

source RFI