Chine : la sérophobie en procès

24 Octobre 2010
1 836 lectures
Notez l'article : 
0
 
discrimination_v.png

Un tribunal chinois a jugé (13 octobre) le cas d'un homme séropositif qui affirme avoir été victime d'une discrimination en raison de sa maladie. Selon l'AFP, c'ets la première fois qu'une affaire de ce type arrive en justice en Chine. Le plaignant avait déposé plainte après s'être vu refuser un emploi d'enseignant par le département de l'Education de la ville d'Anqing dans une province du sud du pays. Le jeune homme, tout juste diplômé, a assuré "avoir été écarté sur la base d'un examen médical révélant sa séropositivité, après qu'il eut passé avec succès des tests écrits et des entretiens." "Nous sommes optimistes sur ce procès (...) car il s'agit du premier lié au [VIH] et à la garantie des droits du travail", a déclaré à l'AFP l'avocat du jeune enseignant qui ne réclame aucune indemnité financière, mais juste le droit d'exercer son métier. Le tribunal doit se prononcer avant la fin octobre. Selon les autorités chinoises, au moins 740 000 personnes sont porteuses du virus du sida dans le pays.