Chine : un 1er séropositif dépose plainte

4 Septembre 2010
3 319 lectures
Notez l'article : 
0
 
discrimination.png

Un tribunal chinois a accepté le dépôt d'une plainte pour discrimination de la part d'une personne séropositive, a rapporté (31 août) le China Daily. Le quotidien chinois précise qu'il s'agit d'une première dans le pays. Le plaignant, dont l'identité n'est pas révélée par le journal, s'est vu refuser un emploi d'enseignant par le département de l'Education de la ville d'Anqing, dans la province orientale de l'Anhui, sur la base d'un examen médical révélant sa séropositivité et après avoir passé avec succès des tests écrits et des entretiens, précise l'AFP. Le jeune homme fraîchement diplômé demande seulement d'exercer son métier et ne réclame pas de compensation financière, indique le China Daily. Comme c'est hélas le cas dans de très nombreux pays, les personnes séropositives (le pays en compterait officiellement 740 000) sont victimes de nombreuses discriminations, ce "qui les conduit souvent à cacher leur infection. Mais ces dernières années, le gouvernement a commencé à parler plus ouvertement du sida, notamment à travers des campagnes de prévention." Les séropositifs et les malades du sida ne sont pas les seuls à souffrir de discrimination en Chine. Les porteurs du virus de l'hépatite B, qui sont environ 130 millions, étaient récemment encore régulièrement écartés du marché du travail, rappelle le journal chinois. En février 2010, une directive gouvernementale a aboli le dépistage obligatoire de cette maladie pour entrer à l'université ou trouver un emploi.

 

Commentaires

Portrait de mikerp

mike " LES SEROS N'ONT QU'A SE TAIRE ..................C'EST TOUT CE QUE J'AI A DIRE .. ON N'EST PAS OBLIGER SELON LA LOIN DE S'AFFICHER...LES SEROS FONT EUX MEMES LEURS TORTS ...ET JE LE CONSTATES ..C'EST MALHEUREUX...ILS SAVENT PAS SE TAIRENT..
Portrait de CRYSTAL

" LES SEROS N'ONT QU'A SE TAIRE ..................C'EST TOUT CE QUE J'AI A DIRE .. ON N'EST PAS OBLIGER SELON LA LOIN DE S'AFFICHER...LES SEROS FONT EUX MEMES LEURS TORTS ...ET JE LE CONSTATES ..C'EST MALHEUREUX...ILS SAVENT PAS SE TAIRENT.. a dit MIKERP

 Pour cette affaire la je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis MIKERP . D'apres cet article c'est après un examen médicale que tout à éclaté. Peut être que ce plaignant ne savait même pas qu'il était malade sinon il n'aurait pas fait cette analyse sanguin donc il ne l'a pas crié sur tout les toits comme tu dis. Par contre c'est son droit de se battre pour être embauché. Il a quand même obtenu son diplôme, reussi ses tests avec succes, et ce ne serait pas juste que tous ses efforts et ces années passées à étudier ne soient pas récompensé. De plus il a porté plainte de façon anonyme sans révéler son identité donc il ne s'est pas affiché comme tu le dis. Le meilleur moyen de lutter contre la discrimination c'est de le denoncer, et heureusement qu'il l'a fait car d'autres dans le même cas suivront son exemple.

Crystal

Portrait de nathan

En France, les textes de la médecine de prévention de l'Education nationale prévoient qu'on devra éviter de placer un enseignant atteint d'un syndrome d'immunodéficience - sans préciser qu'il s'agit du sida - au contact des élèves dans son intérêt. Ces textes sont toujours en vigueur. Peu d'enseignants le savent. Evidemment, ces textes peuvent aussi être utilisés par l'enseignant dans son propre intérêt de carrière, d'autres textes le protégeant de discriminations éventuelles... Tout est ensuite une question de stratégie et de savoir-faire administratif.

Portrait de nathan

Evidemment un enseignant nouvellement promu fonctionnaire qui, en France, déclare sa séropositivité au moment de la visite médicale obligatoire de prise de fonctions serait déclaré inapte pour les raisons évoquées ci-dessus, dans son intérêt, car il risque d'être exposé aux bactéries et aux virus de ses élèves (c'est le motif médical figurant dans les textes de la médecine de prévention, l'équivalent de la médecine du travail dans le privé), le rôle fondamental de la médecine du travail étant de protéger le salarié à l'exposition d'un risque inconsidéré.Je ne fais que reprendre les textes. Ces textes s'appliquent d'ailleurs aussi aux enseignants ayant subi une greffe de moëlle osseuse, par exemple.

Ask... but I don't say ?


Ces dispositions ne s'appliquent pas aux enseignants vacataires ou contractuels qui ne subissent jamais de visite médicale de prise de fonctions.

Portrait de nathan

Au moment de la prise de fonctions, en France, la visite médicale de prises de fonctions pour un fonctionnaire est sommaire pour les fonctionnaires du Cadre A, quelle que soit l'administration, sauf évidemment pour les fonctionnaires de service actif. Généralement, cela se limite à un pipi dans un flacon et à un dialogue avec un médecin libéral qui assure des vacations pour l'Etat ou une administration. Et dans de rares cas, un médecin expert peut être désigné. Par contre, pour les cadres B et C, les investigations sont beaucoup plus poussées, en général. Dans tous les cas, il faut éviter ce genre de bourde : "je ne peux pas recevoir le BCG" ou savoir le justifier médicalement...