Chine : un plan contre la transmission mère/enfant

27 Juin 2015
692 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Commission nationale de la santé et de la planification familiale chinoise a indiqué (17 juin) qu’elle s’engageait à proposer le dépistage gratuit et le traitement du VIH/sida et de deux autres types de maladies infectieuses aux femmes enceintes, pour maitriser la transmission de la mère au fœtus, indique le "Quotidien du Peuple en ligne". "Nous avons décidé de lancer un plan visant à prévenir la transmission du sida, de la syphilis et de l'hépatite B de la mère au fœtus en offrant des services de dépistage gratuits et un traitement d'intervention global", a précisé la commission. Selon le nouveau plan, les femmes enceintes séropositives pour le VIH recevront un traitement anti-VIH gratuit dans des instituts médicaux et de santé qualifiés. Les organisations médicales et de santé devront fournir des soins prénataux et postnataux confidentiels, mais de qualité, aux femmes enceintes infectées, et encourager la naissance naturelle plutôt que par césarienne. Les organisations médicales et de santé devront demander aux mères d'éviter l'allaitement maternel et fournir des tests précoces au VIH et de dépistage des anticorps ainsi qu'un traitement antiviral gratuit pour le nouveau-né. D'après la Commission nationale de la santé et de la planification familiale, un nombre croissant de Chinoises en âge de procréer vivent avec le VIH ou sont atteintes de la syphilis. Le plan officiel s'engage à étendre le travail de prévention à toutes les villes et comtés de Chine d'ici la fin de 2015, à réduire le taux de transmission du VIH/sida de la mère à l’enfant en dessous de 5 % d'ici 2020 et à réduire le taux de bébés naissant avec la syphilis à moins de 15 pour 100 000 d'ici la fin de 2020.