Cigarettes électroniques en pharmacie ?

9 Juin 2023
1 570 lectures
Notez l'article : 
0
 

Récemment interrogé (fin mai) sur le tabac, le ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun, a indiqué son souhait de « maintenir » les substituts nicotiniques « pour quitter le tabac ». Il a, par ailleurs, expliqué qu’il envisageait d’ouvrir « cette possibilité de prescription [de substituts nicotiniques, ndlr] également aux pharmaciens qui sont confrontés à ces fumeurs qui veulent arrêter ». Cette prescription pourrait concerner les « substituts nicotiniques avec ces cigarettes électroniques », qui permettent, au contraire des puffs (les cigarettes électroniques jetables, très prisées des jeunes), « de diminuer progressivement sa consommation de nicotine et d’arrêter ». Interrogé sur un éventuel remboursement, François Braun a répondu que le sujet est « sur la table dans le cadre du prochain plan anti-tabac » du gouvernement, prévu sur la période 2023-2028. Le ministre souhaite aussi taxer « tous les produits du tabac comme le tabac à chauffer ou à chiquer de la même façon » que le paquet de cigarettes, indique l’AFP. Lors d’une interview sur RMC, Loïc Josseran, le président de l’Alliance contre le tabac, s’est dit favorable à la mise en place de la vente de cigarettes électroniques en pharmacie : « Si ça peut permettre à des fumeurs supplémentaires de sortir du tabac et de passer à une vie sans tabac, oui c’est un point positif », rappelant par ailleurs que la vapoteuse doit être considérée comme une étape dans la transition vers un sevrage total.