Cloche de Notre-Dame : relaxe confirmée pour huit Femen

8 Novembre 2015
757 lectures
Notez l'article : 
5
 

La cour d'appel de Paris a confirmé le 29 octobre dernier la relaxe de huit militantes des Femen qui étaient jugées pour avoir dégradé une cloche lors d'une action à Notre-Dame de Paris. Deux surveillants qui les avaient chassées de l'édifice ont, quant à eux, été condamnés à des amendes avec sursis, un troisième a été relaxé. Le 12 février 2013, les Femen avaient célébré à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI. Seins nus comme à chacune de leurs actions, elles avaient crié "Pope no more" ("Plus de pape"), en faisant tinter les cloches de la cathédrale, déposées pour cause de rénovation, avec des morceaux de bois. Cette manifestation s’était déroulée le jour où allait être adoptée à l'Assemblée nationale la loi sur le mariage des couples de même sexe. Le tribunal correctionnel de Paris les avait relaxées il y a un an, mais le parquet avait fait appel. Cette relaxe vient d’être confirmée.