Commémoration du drame du sang contaminé, 30 ans après

16 Novembre 2014
1 062 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Association française des hémophiles (AFH) organise une commémoration du drame du sang contaminé. Elle aura lieu le 18 novembre 2014, de 17 heures à 19 heures au Conseil économique, social et environnemental (9 place d’Iéna - 75016 Paris). Pourquoi faire une commémoration ? L’AFH s’en explique dans un communiqué : "Parce que 30 ans, c’est une génération. Parce qu’une commémoration est un moment symbolique et essentiel : pour rappeler à notre mémoire collective ceux qui sont partis et les familles touchées, pour leur rendre l’hommage qu’il leur est dû et témoigner de notre solidarité à travers le temps (…) Mais c’est aussi l’occasion de rappeler que ce drame a profondément marqué la santé publique en France et qu’il est impératif de rester vigilant face aux risques sanitaires notamment ceux qui concernent la transfusion sanguine". La Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Madame Marisol Touraine sera présente. Elle répondra au texte d’hommage de l’AFH lu par son président, Thomas Sannié et rendu public lors de cette commémoration. Les présidents de comités régionaux de l’AFH, les acteurs de la santé publique, la communauté médicale et soignante ainsi que les pouvoirs publics seront présents lors de cet événement.

Commentaires

Portrait de Rasta-Kouette

Les laboratoires ont semé la mort de par le monde et l'affaire du sang contaminé voilà bien l’un des plus grands scandales sanitaires et judiciaires français que

nous sommes pas près d'oublier.

Les victimes et les familles de victimes qui ont attendu des années de procédure… pour rien.

Oui grand hommage à toutes ces victimes qui n'ont pas eu le temps, la force, et l'espoir de se battre et celles qui aujourd'hui encore se considèrent comme le porte drapeau.

Face à tous ces responsables politiques ce scandale restera un deshonneur pour la France, pays des Droits de l'homme.

"Sang Contaminé" voilà bien des mots que je ne suis près d'oublier.