Contraceptifs hormonaux et VIH : l’OMS recommande

23 Février 2012
2 442 lectures
Notez l'article : 
0
 
contraceptif_feminin.jpg

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va publier en février 2012 de nouvelles recommandations concernant le lien dont il est fait état entre contraceptifs hormonaux tels que la pilule, les contraceptifs injectables ou les implants et le VIH. Dans un communiqué (3 février), l’OMS rappelle qu’elle a convoqué une réunion avec ses partenaires sur la contraception hormonale et l’infection à VIH. A cette occasion, cinquante-trois experts de vingt pays ont passé en revue l’ensemble des données publiées sur l’utilisation des contraceptifs hormonaux et l’infection par le VIH, et l’évolution et la transmission de celui-ci. "Cet examen a été motivé par les nouvelles constatations faites en 2011, qui laissaient supposer une augmentation possible de l’infection à VIH chez les femmes exposées utilisant des contraceptifs hormonaux ou une transmission accrue à un partenaire non infecté par les femmes séropositives", précise l’OMS.
Les résultats de cette réunion vont maintenant être évalués par l’OMS dont un groupe se réunira le 15 février et fera connaître ses recommandations. A cette occasion, l’OMS a recommandé "aux prestataires de services de santé de rappeler à leurs patientes, que ni les contraceptifs hormonaux ni les dispositifs intra-utérins ne confèrent de  protection contre le VIH ou d’autres infections sexuellement transmissibles (IST).