Couples de même sexe : l’adoption à géométrie variable

25 Mars 2014
1 464 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le gouvernement allemand a entériné (12 mars) un projet de loi autorisant les homosexuels et lesbiennes à adopter le ou les enfants de leur partenaire. Mais subtilité, l'adoption d'un enfant par un couple d'homosexuels reste cependant illégale en Allemagne. Le projet de loi fait suite à une décision datant de février 2013 de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, la plus haute instance judiciaire du pays. Le mariage homosexuel n’existe pas en Allemagne, c’est un "contrat de communauté de vie", qui permet aux couples homosexuels d'officialiser leur union. Il accorde des droits similaires à ceux du mariage, sauf en matière d'adoption. De son côté, le Parlement portugais a rejeté (14 mars) à une courte majorité une proposition de loi qui accordait aux homosexuels le droit d'adopter les enfants de leur conjoint, pourtant approuvée en première lecture l'an dernier. Le texte a été rejeté avec 112 voix contre, 107 voix pour et quatre abstentions. La plupart des députés de la coalition gouvernementale de centre droit ont voté contre cette proposition de loi du Parti socialiste, qui a été soutenue par l'ensemble de l'opposition de gauche. A la surprise générale, la proposition de loi avait été adoptée de justesse lors de son premier examen en mai 2013, mais la procédure législative avait été interrompue par un projet de référendum défendu par la majorité puis rejeté par la Cour constitutionnelle. Au Portugal, l'adoption à titre individuel est ouverte à tous, mais la loi autorisant le mariage entre homosexuels votée en février 2010, exclut explicitement le droit à l'adoption pour les couples de même sexe.