Coût du cancer

16 Septembre 2019
283 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans l’édition 2019 (sortie en juillet dernier), le rapport Charges et produits de la Caisse nationale d’Assurance Maladie fait un focus sur les « cancers en phase active de traitement, et en particulier le cancer du poumon ». Comme le rappelle le rapport, ce dernier constitue un fort enjeu de santé publique, à la fois en raison du nombre important de personnes concernées (en 2017, 79 700 patients-es en phase active de traitement) et de la progression des cas de cancers féminins (+38 % entre 2012 et 2017, contre 12 % pour les hommes). Il constitue également un enjeu économique conséquent avec une dépense remboursée totale de 1,6 milliard d’euros en 2017. La prise en charge de ce cancer est caractérisée par une forte augmentation de la dépense, à la fois au global (+40,5 % entre 2012 et 2017) et en moyenne par patient-e entre 2016 et 2017 (+13 %). Cette hausse s’explique par l’arrivée de nouveaux traitements, essentiellement délivrés à des patients hospitalisés (médicaments facturés en sus du séjour), indique le rapport.