Covid-19 : mobilisation pour l’Afrique

9 Avril 2020
441 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’épidémie de Covid-19 qui frappe un peu partout dans le monde, inquiète beaucoup sur ses effets possibles en Afrique, où nombre de pays ont des systèmes de santé mal préparés à un problème sanitaire de cette importance. Tout récemment, l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) a lancé un « appel à projets flash dédié aux recherches Sud ». Dans un communiqué, l’ANRS explique qu’elle consacre quatre millions d’euros à cet appel à projets « exceptionnel Covid-19 Sud ». L’appel porte sur des projets de recherche menés dans des pays à ressources limités déposés d’ici le lundi 13 avril. Les projets déposés devront être proposés par au moins une équipe de recherche basée au Sud associée à au moins une équipe basée en France. Les modalités de cet AAP « flash » sont détaillées dans un règlement spécifique accessible. De son côté, l’association Solthis appelle, dans un communiqué, à la « mobilisation des acteurs financiers et techniques pour l'Afrique ». La pandémie de Covid-19 bouleverse les équilibres mondiaux, sanitaires, économiques, politiques et sociaux. «  Les systèmes de santé sont déstabilisés partout ; nous n’en connaissons pas encore toutes les conséquences sur les plus organisés et nous craignons le pire pour les plus fragiles », prévient le docteur Roland Tubiana, médecin infectiologue et président de l’association Solthis. « Dans des pays avec des professionnels de santé déjà  en sous-effectif, où les moyens de diagnostics sont largement insuffisants et centralisés, où les lits d'hospitalisation et de réanimation sont en portion congrue, la prise en charge des cas sévères sera très limitée et le risque de contamination des professionnels très élevé », explique le communiqué de l’association. Solthis entend s’engager sur « l'élaboration et la diffusion de messages de sensibilisation auprès de la population afin d'aider à la diffusion des gestes barrières et lutter contre la propagation du coronavirus ». Elle entend le faire en collaboration avec les associations locales et les réseaux de patients. L’association veut aussi « accompagner la mise en place des procédures standards de tri, prise en charge et de référence des patients Covid-19 », par la diffusion des protocoles nationaux et la formation des professionnels de santé à la détection des cas, au protocole de référence des cas sévères, et la dotation en équipements d'oxygénothérapie. Solthis veut « renforcer les capacités de diagnostic de Covid 19 des laboratoires des pays où (l’association est présente) via des dotations en réactifs et équipements, mais aussi des assistances techniques et formation des personnels sur la mise en place du diagnostic dans les laboratoires, et l'approvisionnement pour assurer la disponibilité continue en produits de santé. Enfin, l’association veut « favoriser la continuité des services essentiels tels que la prise en charge du VIH et de la tuberculose ». « Notre objectif est de limiter l'exposition inutile des patients et favoriser leur confiance dans le système et les services de santé afin d'assurer la continuité des services essentiels pour les patients atteints de pathologies chroniques comme le VIH/sida et la tuberculose notamment. Ce que nous craignons, c'est que cette pandémie ne laisse sur le bas-côté tous les malades ayant besoin de soins pour d'autres pathologies ou que les patients, par peur de l'infection, ne désertent leurs structures de soins et leurs traitements  indispensables au maintien de leur santé. Comme cela avait été mis en place au moment de la crise Ebola, nous proposons à nos partenaires des centres de santé et associatifs et aux bénéficiaires de mettre en place l'espacement des rendez-vous la prescription des traitements sur une durée plus longue et l'entretien du contact avec les patients à distance pour assurer leur suivi. Nous  proposons aussi  le développement de matériel de formation pour l'adaptation des services d'assistance psychosociale », détaille le communiqué de l’association.