Covid-19 : MSF interpelle l'Union européenne

18 Mars 2020
750 lectures
Notez l'article : 
0
 

Alors que le nombre de personnes atteintes de l'infection à Covid-19 continue d'augmenter de façon exponentielle dans de nombreux pays d'Europe - désormais l'épicentre de la pandémie - Médecins sans frontières (MSF) exhorte les États membres de l'Union européenne (UE) à faire preuve de solidarité au-delà de leurs frontières nationales. « Le matériel médical essentiel, notamment les équipements de protection individuelle destinés à protéger le personnel de santé, doit être acheminé d'urgence là où il est le plus nécessaire », avance l'ONG. En Italie, où MSF a commencé à travailler la semaine dernière dans quatre hôpitaux situés dans le nord, les pénuries d'équipements de protection individuelle sont de plus en plus fréquentes, laissant le personnel médical de première ligne exposé. Ces pénuries de matériel entretiennent l'épidémie et entravent la capacité à sauver des vies. », explique MSF. Près de 1 700 travailleurs-ses de la santé, soit 8 % du total des cas de Covid-19 en Italie, ont été infectés alors qu'ils s'occupaient sans discontinuer d'un nombre croissant de patients-es gravement atteints-es qui nécessitaient une hospitalisation de longue durée et des soins intensifs spécialisés. « Même dans les hôpitaux européens les plus performants, nous constatons que le personnel de santé est débordé, qu'il doit composer avec parfois 80 ambulances par jour, avec une pénurie dramatique de matériel de protection, ce qui l'expose à tous les dangers. Certains médecins sont obligés de porter le même masque pendant 12 heures, explique le Dr Claudia Lodesani, présidente de MSF Italie et responsable de l'intervention MSF pour l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Chaque jour, nous recevons de nouveaux appels à l'aide, des demandes de personnel supplémentaire et de fournitures. Sans un approvisionnement d'équipements de protection dont nous avons urgemment besoin, de plus en plus de travailleurs-ses de santé tomberont malades, ce qui réduira la disponibilité des soins pour les patients-es, générera de nouveaux groupes de cas et affaiblira dangereusement la lutte contre la maladie. » Et l'ONG d'expliquer : « En ce moment de crise, aucun pays ne peut faire face ou produire seul le matériel dont il a besoin. Les États membres européens doivent mettre en œuvre d'urgence les mécanismes de solidarité existant au sein de l'UE. Les ressources doivent être partagées pour lutter contre la pandémie là où elle sévit actuellement ».