Covid-19 : symptômes caractéristiques

6 Avril 2020
3 271 lectures
Notez l'article : 
0
 

Fatigue, fièvre, toux, maux de tête, perte d'odorat et, moins souvent, des atteintes pulmonaires graves... Les symptômes du Covid-19, la plupart du temps bénins, varient d'une personne à l'autre mais semblent bien caractéristiques du nouveau coronavirus que notre système immunitaire ne connaît pas, explique l’AFP. L'une des caractéristiques du Covid-19, c'est son aspect fluctuant, soulignent des médecins interrogés par l'AFP. « Quand on a la grippe, on est au fond de son lit pendant quelques jours et après on va globalement de mieux en mieux. Là, les malades vont mieux un jour, le lendemain à nouveau mal. C'est très surprenant. En 25 ans d'exercice, je n'ai jamais vu ça », explique Marianne Pauti, médecin généraliste à Paris. Autre signe distinctif : l'entrée dans la maladie se fait assez progressivement, contrairement à la grippe par exemple, qui se manifeste brutalement. En général, les symptômes durent deux semaines, voire plus - parfois moins. Et l'aggravation peut survenir dans un second temps.
 C'est LE signe qui a été récemment repéré, et qui n'avait pas été décrit de manière isolée chez les premières victimes en Chine : l'anosmie, ou perte brutale de l'odorat. Depuis deux semaines, les médecins ORL ont été alertés par de nombreux cas de personnes ne présentant que ce symptôme, sans pourtant avoir le nez bouché. « Cela semblait bizarre », confie à l'AFP le Dr Alain Corré, médecin ORL à l'Hôpital-Fondation Rothschild à Paris. Avec la professeure Dominique Salmon de l'Hôtel Dieu, ils ont testé une soixantaine de patients anosmiques : 90 % étaient positifs au Covid-19. La perte d'odorat semblerait être un symptôme pathognomonique, c'est-à-dire un signe clinique qui, à lui seul, permet d'établir le diagnostic. Et à ce stade, c'est la seule présentation spécifique du nouveau coronavirus. « Dans le contexte actuel, si vous avez une anosmie sans nez bouché, vous êtes Covid positif, ça n'est pas la peine d'aller vous faire tester », tranche le Dr Corré. Il faut donc s'isoler pour ne pas contaminer les autres, mais en soi le symptôme n'a rien de grave. Il survient le plus souvent dans les premiers jours de la maladie. Le virus Sars-Cov-2 peut entraîner des poussées de fièvre, fluctuantes, et généralement un peu moins fortes qu'avec d'autres syndromes viraux. Des personnes se plaignent également de courbatures, classiques d'une atteinte virale mais souvent plus douloureuses, et plus localisées. Une toux sèche, à laquelle s'ajoutent parfois mal de gorge et nez qui coule, peut aussi être évocatrice de la maladie. Certains patients ont des diarrhées, plus rarement des nausées. Mais « ces seuls symptômes ne suffisent pas à diagnostiquer la maladie », souligne le Dr Pauti, interrogé par l’AFP. L'infection devient inquiétante quand les personnes « respirent plus rapidement que la normale », rapporte le Dr Pauti, qui dit à ses patients d'appeler le 15 dès que les personnes concernées perçoivent un essoufflement.
 La perte du goût et de l’odorat pourrait être le meilleur moyen de déterminer si l’on est atteint du Covid-19, indique également une étude fondée sur des données récoltées via une application de suivi des symptômes développée par des scientifiques britanniques, indique l’agence Reuters. Près de 60 % des patients-es qui ont par la suite été diagnostiqués-es positifs-ves au Covid-19 ont indiqué avoir perdu les sens olfactif et gustatif, montrent les données analysées par les chercheurs-ses du King’s College, à Londres. En comparaison, les tests de 18 % des patients-es ayant dit avoir perdu le goût et l’odorat se sont révélés négatifs. Ces résultats ont été publiés en ligne mercredi sans vérifications effectuées par des pairs, précise Reuters. Sur les 1,5 million d’utilisateurs-rices de l’application entre le 24 et le 29 mars, 26 % ont rapporté un ou plusieurs symptômes via l’application. Parmi ceux-ci, 1 702 ont aussi indiqué avoir subi un test de dépistage du coronavirus - 579 tests ont été positifs, et 1 123 négatifs. Avec l’ensemble des données collectées, l’équipe de chercheurs-ses a développé un modèle mathématique pour identifier quelle combinaison de symptômes - perte de l’odorat, perte du goût, fièvre, toux persistante, diarrhée, fatigue... - était la plus précise pour déterminer un cas d’infection. « Quand cela est combiné à d’autres symptômes, il apparaît que les personnes présentant une perte de l’odorat et du goût ont trois fois plus de probabilités d’avoir contracté le Covid-19 selon nos données, et devraient donc s’autoconfiner pendant (au moins) sept jours pour réduire la propagation de la maladie », a indiqué Tim Spector, le professeur en charge de l’étude.

Commentaires

Portrait de mohican

-