Covid-19, VIH, hépatites : point infos

31 Mars 2020
1 555 lectures
Notez l'article : 
0
 

France Assos Santé s’entretient régulièrement avec l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), notamment en charge de s'assurer de l'approvisionnement en médicaments. Aucun risque menaçant l’accès aux médicaments pour les personnes vivant avec le VIHH, les personnes atteintes d’hépatites virales et les utilisateurs-rices de la Prep n’est avéré. L'usage de certains médicaments dans des essais cliniques comme traitement du Covid-19 est strictement encadré, notamment par des avis du Haut conseil de santé publique. L'approvisionnement du Kaletra, qui a pu être utilisé ponctuellement à ce titre, fait l'objet d'un suivi étroit des autorités sanitaires. Les livraisons en pharmacies seront assurées à hauteur des commandes d'usage, et le Kaletra ne sera dispensé que sur prescription médicale dans les indications habituelles. Les autorités sanitaires nationales en charge du médicament se coordonnent actuellement pour maintenir un approvisionnement partout dans l'Union européenne. Les industriels sont tenus par la loi de signaler toute rupture liée au Covid-19. Il n'est donc pas nécessaire pour les personnes de faire des stocks. La constitution de stock au niveau individuel pourrait mettre en péril la disponibilité de certains traitements.

Un arrêté datant du 14 mars autorise les pharmaciens-nes à renouveler les ordonnances expirées pour les traitements concernant des maladies chroniques. Cette mesure vise à compenser la disponibilité moindre des professionnels-les de santé. Elle concerne tous les traitements chroniques dont l'arrêt serait préjudiciable à la santé. Depuis le 19 mars les traitements de substitution (TSO) peuvent aussi être renouvelés en pharmacie d’officine dans les conditions suivantes : l’usager-ère doit être dans un traitement de substitution aux opiacés (méthadone sous forme de gélules, de méthadone sous forme de sirop ou de buprénorphine comprimés) depuis au moins trois mois ; avec l’accord de son médecin prescripteur, il-elle se rend dans la pharmacie d’officine mentionnée sur la prescription et en fait la demande. Chaque renouvellement d’ordonnance se fait pour 28 jours maximum. Si vous avez une ordonnance pour un de ces traitements ayant expiré ces derniers jours, et dans les conditions requises, il n’est donc pas utile de passer par votre médecin pour récupérer vos traitements chroniques lors de votre prochain passage à la pharmacie. Si vous rencontrez des difficultés à vous procurer un traitement, penser à remplir le formulaire du TRT-5 afin qu'ils avertissent les autorités compétentes et mettent en place les actions nécessaires.

 

Commentaires

Portrait de fil

Prise en charge des patients HIV durant la pandémie, en direct jeudi à 17h

Partage d'expérience dans la prise en charge des patients VIH en situation de pandémie 

Webconférence en direct
Jeudi 2 avril 2020 à 17h00

http://www.webconfaei.com/vih-covid.asp

Portrait de fil