Crack : une salle de repos à Paris

3 Décembre 2019
263 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une salle de repos pour les personnes consommatrices de crack devrait ouvrir bientôt porte de la Chapelle (18e, Paris) indiquent l’AFP et Cnews. Cet espace a pour but de « favoriser le parcours de soins ». En mai dernier, un plan de lutte contre le crack à Paris a été signé par la préfecture de police, la préfecture de région d’Île-de-France, l’agence régionale de santé (ARS) et la Ville de Paris. Deux conteneurs accueillent des personnes consommateurs-trices. Le dispositif est géré par deux associations – Aurore et Gaïa – qui y dispensent des soins et proposent un accompagnement social. En septembre dernier, l’adjointe à la santé, Anne Souyris, affirmait que « cette salle de repos et de répit sera ouverte 7 jours sur 7, de 9h à 17h », assurant que « les consommateurs-trices de crack pourront aussi y recevoir des soins et prendre contact pour commencer un accompagnement médicosocial ».